CNRS Images : Cocktail fatal chez les abeilles


Depuis plus de 20 ans, les abeilles domestiques sont en proie à une mortalité excessive. Pour tenter d'en comprendre les causes, des chercheurs du laboratoire Microorganismes : génome et environnement (LMGE) à Clermont-Ferrand étudient le rôle de la synergie entre un parasite, le nosema, et l’utilisation de certains insecticides. Pour leur recherche, ils ont installé un élevage d'abeilles au sein de l'université. Le nosema s'attaque aux intestins de l'abeille provoquant une maladie nommée la Nosémose. Ce parasite profite d'un affaiblissement de l'organisme pour se manifester. Les chercheurs du laboratoire émettent l'hypothèse de base que les abeilles deviendraient plus sensibles au parasite lorsqu'elles sont, en plus, soumises à d'autres stress extérieurs comme par exemple à des molécules chimiques contenues dans les insecticides.


Rechercher
 
Le CNRSCNRS ImagesAnnuairesMots-Clefs CNRS
 Vidéothèque du CNRS
Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS CNRS Images
 

Cocktail fatal chez les abeilles

Ajouter au panier      
N° notice : 3616
Date de production : 2012
Durée : 00:13:00
Couleur : Couleur
Son : Sonore
Public : Grand public
Support original : XDCam EX
Support de diffusion : DVD
Version : Français
Distribution : Vente (usage privé), Vente (usage institutionnel)
Générique : Auteur : GOMBERT Christophe (CNRS Images, UPS CNRS, Meudon)
Réalisateur : GOMBERT Christophe (CNRS Images, UPS CNRS, Meudon)
Production : Producteur : CNRS Images
Résumé :

Depuis plus de 20 ans, les abeilles domestiques sont en proie à une mortalité excessive. Pour tenter d'en comprendre les causes, des chercheurs du laboratoire Microorganismes : génome et environnement (LMGE) à Clermont-Ferrand étudient le rôle de la synergie entre un parasite, le nosema, et l’utilisation de certains insecticides. Pour leur recherche, ils ont installé un élevage d'abeilles au sein de l'université.
Le nosema s'attaque aux intestins de l'abeille provoquant une maladie nommée la Nosémose. Ce parasite profite d'un affaiblissement de l'organisme pour se manifester. Les chercheurs du laboratoire émettent l'hypothèse de base que les abeilles deviendraient plus sensibles au parasite lorsqu'elles sont, en plus, soumises à d'autres stress extérieurs comme par exemple à des molécules chimiques contenues dans les insecticides.

Procédé audiovisuel : Prises de vues réelles.
Commentaire voix off et interventions en son direct. Musiques.
Discipline : Biologie - physiologie animales, Ecologie
Mot clé : Mot clé : Extinction d'espèce ; Biodiversité ; Abeille ; Maladie parasitaire ; Parasite ; Insecticide
Personnalités : Intervenant : DELBAC Frédéric (LMGE, UMR CNRS et Univ. Clermont-Ferrand 1 et 2, Aubière) ; AUFAUVRE Julie (LMGE, UMR CNRS et Univ. Clermont-Ferrand 1 et 2, Aubière) ; BLOT Nicolas (LMGE, UMR CNRS et Univ. Clermont-Ferrand 1 et 2, Aubière) ; EL ALAOUI Hicham (LMGE, UMR CNRS et Univ. Clermont-Ferrand 1 et 2, Aubière) ; SIRVINS Jean-Marie
Notes : LMGE : Laboratoire Microorganismes : génome et environnement.
UNAF : Union Nationale de l'Apiculture Française.
Date création : 18/09/2012

Visionner Imprimer
Tarif HTUsage
PrivéInstitutionnel
DVD 12.50 29.16
Hors frais d'expedition

Visionner Imprimer
Réalisation
OPSOMAI