CNRS Images : Un crime français


Jean Zay, ministre de l’éducation nationale de Léon Blum, a été, en 1940, le premier condamné politique du régime de Pétain. Sa peine est la même que celle de Dreyfus (dégradation militaire et déportation à vie à l’Ile du Diable) effectuée en France à cause de l’Occupation. Incarcéré pendant quarante mois à la maison d’arrêt de Riom, il disparaît mystérieusement le 20 juin 1944. Le film nous propose une enquête sur cette disparition et une analyse historique sur l'assassinat de Jean Zay. En effet, son exécution illustre les mensonges, contre mensonges, oublis volontaires ou involontaires quand il s’agit de Vichy et de son rôle, ce qui nous pousse à nous interroger sur les mécanismes d’occultation du passé. Interviennent au cours du film, les historiens Anne Simonin, Antoine Prost et Olivier Wieviorka, Caroline Piketty conservatrice aux Archives Nationales, Alain Ferrari, réalisateur du film "Milice, film noir" et les deux filles de Jean Zay, Catherine Martin-Zay et Hélène Mouchard-Zay.


Rechercher
 
Le CNRSCNRS ImagesAnnuairesMots-Clefs CNRS
 Vidéothèque du CNRS
Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS CNRS Images
 

Un crime français

Ajouter au panier      
N° notice : 2821
Date de production : 2011
Durée : 00:53:00
Couleur : Couleur
Son : Sonore
Public : Grand public, Public spécialisé
Support original : vidéo Beta numérique 16:9
Support de diffusion : DVD, DV Cam
Version : Français
Générique : Auteur : BERNSTEIN Catherine ; MISSIKA Dominique
Réalisateur : BERNSTEIN Catherine
Production : Producteur délégué : Les films de l'Aqueduc
Coproducteur : CNRS Images ; France Télévisions
Résumé :

Jean Zay, ministre de l’éducation nationale de Léon Blum, a été, en 1940, le premier condamné politique du régime de Pétain. Sa peine est la même que celle de Dreyfus (dégradation militaire et déportation à vie à l’Ile du Diable) effectuée en France à cause de l’Occupation. Incarcéré pendant quarante mois à la maison d’arrêt de Riom, il disparaît mystérieusement le 20 juin 1944.
Le film nous propose une enquête sur cette disparition et une analyse historique sur l'assassinat de Jean Zay. En effet, son exécution illustre les mensonges, contre mensonges, oublis volontaires ou involontaires quand il s’agit de Vichy et de son rôle, ce qui nous pousse à nous interroger sur les mécanismes d’occultation du passé.
Interviennent au cours du film, les historiens Anne Simonin, Antoine Prost et Olivier Wieviorka, Caroline Piketty conservatrice aux Archives Nationales, Alain Ferrari, réalisateur du film "Milice, film noir" et les deux filles de Jean Zay, Catherine Martin-Zay et Hélène Mouchard-Zay.

Procédé audiovisuel : Prises de vues réelles. Utilisation de très nombreux documents d'archives (extraits de films en noir et blanc, photographies en noir et blanc, coupures de journaux...).
Commentaire voix off et interventions en son direct. Musique originale (Benoît Delbecq).
Discipline : Histoire
Mot clé : Mot clé : Seconde guerre mondiale ; Homme politique ; Occupation allemande ; Régime politique ; Contexte politique
Personnalités : Sujet : ZAY Jean
Intervenant : SIMONIN Anne (IRICE, UMR CNRS, Univ. Paris 1 et Univ. Paris 4) ; PROST Antoine (Centre d'histoire sociale du XXème siècle, UMR CNRS et Univ. Paris I) ; PIKETTY Caroline (Archives Nationales) ; MARTIN-ZAY Catherine ; MOUCHARD-ZAY Hélène ; FERRARI Alain ; WIEVIORKA Olivier (Centre d'histoire sociale du XXème siècle, UMR CNRS et Univ. Paris I)
Date de diffusion TV : 2011-11-30 (France 3 Centre)
Rediffusions : 2012-02-20  (France 3)  
Date création : 01/09/2011

Imprimer
Imprimer
Réalisation
OPSOMAI
Attention ! Pas de commandes du 05/12/2014 au 05/01/2015 !