CNRS Images : Mamba noir et Mambalgines


A l’institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire de Sophia Antipolis près de Nice, des scientifiques de l’équipe d’Eric Lingueglia ont découvert une nouvelle classe de composés analgésiques à partir du venin de mamba noir, un des serpents les plus venimeux au monde. Les chercheurs étudient les mécanismes moléculaires de la douleur dans lesquels les canaux ioniques jouent un rôle central en générant un courant électrique à la base de la détection du signal douloureux et de sa transmission au système nerveux. En étudiant plus particulièrement le mamba noir, ils ont découvert deux molécules qu’ils ont baptisées Mambalgine 1et 2 qui bloquent les canaux ioniques. En les testant sur des souris, ils ont constaté qu’elles avaient des propriétés très fortement analgésiques, aussi puissantes que la morphine mais sans les effets secondaires.


Rechercher
 
Le CNRSCNRS ImagesAnnuairesMots-Clefs CNRS
 Vidéothèque du CNRS
Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS CNRS Images
 

Mamba noir et Mambalgines

Ajouter au panier      
N° notice : 4032
Date de production : 2012
Durée : 00:06:00
Couleur : Couleur
Son : Sonore
Public : Grand public
Version : Français
Générique : Auteur : RONAT Luc (CNRS Images, UPS CNRS, Meudon)
Réalisateur : RONAT Luc (CNRS Images, UPS CNRS, Meudon)
Production : Producteur : CNRS Images
Résumé :

A l’institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire de Sophia Antipolis près de Nice, des scientifiques de l’équipe d’Eric Lingueglia ont découvert une nouvelle classe de composés analgésiques à partir du venin de mamba noir, un des serpents les plus venimeux au monde.
Les chercheurs étudient les mécanismes moléculaires de la douleur dans lesquels les canaux ioniques jouent un rôle central en générant un courant électrique à la base de la détection du signal douloureux et de sa transmission au système nerveux. En étudiant plus particulièrement le mamba noir, ils ont découvert deux molécules qu’ils ont baptisées Mambalgine 1et 2 qui bloquent les canaux ioniques. En les testant sur des souris, ils ont constaté qu’elles avaient des propriétés très fortement analgésiques, aussi puissantes que la morphine mais sans les effets secondaires.

Procédé audiovisuel : Prises de vues réelles. Utilisation d'animations.
Commentaire voix off et interventions en son direct. Musiques.
Discipline : Biologie - physiologie animales, Médecine
Mot clé : Mot clé : Serpent ; Venin ; Application de la recherche ; Recherche pharmaceutique ; Molécule ; Système nerveux ; Pharmacologie ; Substance active ; Substance naturelle thérapeutique
Personnalités : Intervenant : LINGUEGLIA Eric (IPMC, (INSERM) UMR CNRS et Univ. Nice Sophia Antipolis, Valbonne) ; BARON Anne (IPMC, UMR CNRS et Univ. Nice Sophia Antipolis, Valbonne) ; DIOCHOT-GEORGI Sylvie (IPMC, UMR CNRS et Univ. Nice Sophia Antipolis, Valbonne)
Notes : IPMC : Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire.
Date création : 17/12/2012

Visionner Imprimer
Visionner Imprimer
Réalisation
OPSOMAI